Démarche artistique

Biographie et démarche artistique

 

- En quelques mots -


Ce que je fais

Mont but est de produire des photographies d'art. Les photographies d'art ne répondent pas à un besoin, mais à une envie de partager une vision et de transmettre une émotion.

 

Mon apprentissage et mes influences

Ma démarche a commencé en 2015. J'ai commencé à apprendre la photo de paysage grâce à des livres et des cours sur internet. L’étude de la peinture a également fortement influencé mon style.

 

Ce sur quoi je me concentre

Je me concentre sur les paysages urbains, points de rencontre entre le paysage et l'architecture, entre la lumière naturelle et les lumières artificielles. Je recherche systématiquement des lumières et des ambiances particulières.

 

Processus créatif

Chaque image ne représente pas qu'un instant mais une succession de lumières et d’événements, s'étalant parfois sur plusieurs heures. Sur ordinateur, je peins la lumière ou les éléments de certains clichés dans d'autres clichés, jusqu'à représenter ma vision de la scène. Je soigne mes compositions et mes ambiances pour immerger le spectateur au coeur de l’image.

 

Ma philosophie et mes projets

Je commence mon travail avec des sujets proches de chez moi, afin de limiter mes déplacements en voiture et favoriser mes déplacements à vélo, surtout en ville. Après Bâle, je vais explorer l'Alsace, avant de découvrir d'autres régions de France et d'Europe.

 

 ---------------------------------------------------------------------------------------

  - Version complète -

 

Ce que je fais

Mon but est de créer des photographies d'art.

Quand la plupart des photographies figent un instant, décrivent une réalité ou répondent à un besoin, la photographie d'art a pour but d'exprimer un point de vue, de partager une vision, de susciter une émotion. Outre la maîtrise technique, c'est la personnalité de l'auteur qui doit se retrouver dans la photographie pour qu'elle devienne artistique.

 

Mon apprentissage et mes influences

Ma démarche a démarré en 2015. Alors que je prenais déjà quelques photos en mode automatique, je me suis intéressé à la photographie de paysage. Mes premières tentatives étant très loin de mes attentes, j'ai envisagé mon approche de manière plus sérieuse en commençant un réel apprentissage. En tant qu'ingénieur en informatique, je me suis bien sûr tout d'abord intéressé aux aspects purement techniques avant de comprendre que cela ne suffirait pas pour atteindre mon but. J'ai commencé à lire des livres, des articles, à suivre des cours sur internet. J'ai ainsi pu faire progresser mes compositions, j'ai pu comprendre la lumière et commencer à m'exprimer à travers mes photographies. Parmi les photographes qui m'ont le plus appris et inspiré, on peut citer Serge Ramelli, Jimmy McIntyre, Alain Briot, Julien Grondin, Erin Babnik et Ryan Dyar.

 
Je me suis également intéressé à l'art en général et à la peinture en particulier. Beaucoup de peintres, principalement romantiques, comme Claude Joseph Vernet, Albert Bierstadt, Thomas Cole ou encore Hansi influencent énormément mon approche et ma pratique de la photographie. La photographie est devenue pour moi un médium, un outil, pour fournir la matière dont j’ai besoin pour pouvoir exprimer ma vision, créer une ambiance et transmettre un message.

 

Ce sur quoi je me concentre

Je me concentre principalement sur le paysage urbain. Ayant grandi dans un petit village alsacien au milieu de la nature, la ville, avec son histoire et son patrimoine architectural, me fascine autant que la nature. C'est le point de rencontre entre le paysage et l'architecture, entre l'homme et la nature, où se conjuguent lumière naturelle et lumières artificielles.

 
En plus de travailler mes compositions pour qu'elles racontent une histoire, je recherche systématiquement des lumières rares et complexes, entre les couleurs d'un coucher de soleil et l'ambiance mystérieuse de la nuit.

 

Processus créatif

Mes oeuvres n'ont pas vocation à figer un seul instant, mais une suite de lumières et d’événements. En figeant ma composition pendant parfois plusieurs heures, j'assiste à une multitudes de lumières, d’événements et d'ambiances que je capture en multipliant les prises de vue.
Je construis alors mentalement une vision globale de la scène que je viens de contempler, de manière à ce qu'elle retranscrive ce que j'ai ressenti et ce qui m'a le plus marqué. A partir de cette vision, j'assemble et je fusionne les différents clichés sur ordinateur. Pour cela, je peins littéralement la lumière ou des éléments d'un cliché dans un autre.
J'entame ensuite une deuxième étape créative qui consiste à concrétiser ma vision, Pour cela, j’ajuste l'exposition, les contrastes, les couleurs et la lumière de manière précise, et ce dans toutes les parties de l'image. Cette étape met en valeur la lumière et crée une atmosphère mystérieuse et onirique. Cela permet de partager mon ressenti avec le spectateur et de le plonger au coeur de la scène.

 

Du temps et de l’investissement

Le travail des compositions, la recherche de lumières hors du commun et la concrétisation de ma vision nécessitent un grand investissement, surtout en temps. J'ai choisi d'aller au bout de ma démarche et de me concentrer sur une production restreinte, mais, qui grâce à toutes les ressources mises en oeuvre, devient véritablement unique.

 

Ma philosophie et mes projets

J'ai commencé à photographier la ville la plus proche de chez moi, Bâle. Commencer de manière locale est important pour moi. Cela me permet de limiter considérablement mes déplacements en voiture. J'arpente constamment la ville à vélo, qui est pour moi le véhicule le plus adapté à la ville. Il est propre, silencieux, économique, individuel, rapide et bon pour la santé. La logique de développement durable fait partie intégrante de ma démarche.

 
Je veux montrer que la beauté est partout, souvent sous nos yeux, dans la nature mais aussi au coeur des villes. Je veux faire découvrir des endroits inexplorés ou présenter des scènes connues sous un nouveau jour. Je veux que les gens portent un autre regard sur le monde qui les entoure, qu'ils s'y attachent et le préservent, qu'il s'agisse de la nature ou du patrimoine.


Mon projet est d'élargir progressivement mes horizons, d'abord avec l'Alsace, avec ses villes mais aussi ses villages et sa nature, ensuite avec d'autres régions de France et d'Europe.

 

Thibaut Froehly – photocratie.fr - 2017

Propulsé par PhotoDeck